therapeute-theopie-Paul-Alimi

Thérapeute à Théopie

Etre Thérapeute à Théopie,

souvent je me demande moi-même ou bien avec mes collègues Thérapeute à Théopie, ce qui définit un « thérapeute ». Quelles sont ses qualités, ses limites, quel est le cadre dans lequel il peut oeuvrer ?
C’est une démarche saine pour soi et pour l’autre que de le définir en toute transparence. Pour autant, le ressenti est important dans la relation de soin, c’est ce qui la rend unique et peu accessible à une quelconque stratégie qui pourrait amener une prise de pouvoir.
Malgré tout, définir un contenant reste pertinent afin d’ériger quelques lignes dictées par l’expérience (plus que millénaire) et l’angle de vue choisi face au demandeur. Ensuite , j’aborderais l’esprit du centre Theopie qui est né il y a plus de 3 ans!

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un thérapeute?

Être Thérapeute à Théopie, c’est avant tout être humain, sensible. C’est un thérapeute qui a fait un travail sur lui même suffisant pour ne pas projeter sur le patient ses propres émotions et croyances . Ce dernier peut alors évoluer dans un milieu serein et ouvert!

Il est à la fois noble (au service, à l’écoute, disponible…) humble (pas d’attente, pas de recherche de reconnaissance) et dans la remise en question de ses soins (supervision, compréhension des non-résultats) . Il doit avoir la sagesse de reculer quand il ne peut plus aider. Les questions à se poser,alors, pouvant être : Ai-je suffisamment abordé tous les axes de soins ? La personne a-t-elle envie d’avancer? Ne suis je pas qu’un palier dans son processus de guérison ?

On ne choisit pas d’être « guérisseur » , on l’est au plus profond de soi.  Très tôt nous vient l’envie d’accompagner la souffrance de notre prochain, d’être au service, car quelque chose en soi comprend la thématique qui est
en marche . L’ayant déjà traversée par le passé , le chemin nous est familier.

Être Thérapeute à Théopie, c’est comprendre que chaque Être vit et fait des expériences qui vont l’aider à grandir et découvrir cet humain lumineux qu’il est. La similitude nous rapproche et fait en sorte que l’on puisse communiquer cela à notre hôte, habité par ces mêmes histoires de vie qui nous ébranlaient hier!

Être convaincu de l’immense toile qui nous relie; en cela, nous allons nous croiser par effet de résonance. Notre taux vibratoire va attirer vers nous des personnes qui vont percevoir notre vibration et pressentir que l’on pourra tenir un espace de guérison afin qu’il s’ accompagne!

Définir avec notre client ses objectifs et faire en sorte qu’il puisse les générer par lui même .

Avoir une relation horizontale avec l’autre. Envisagez le lien comme un partage, un échange, sans injonction. Se servir d’exemples vécus pour illustrer le discours !Parler de soi , sans ambages, et ouvrir notre coeur ,c’est par effet miroir, encourager l’autre à se dépouiller des couches de protection de son moi profond!

Ne pas hésiter, quand la confiance est là à lui suggérer des activités ( physiques, artistiques, sociales, professionnelles,familiales …) qui pourront le ramener sur une autre voie. Quoi de plus beau que de voir une personne qui se redécouvre, retrouver son vrai visage et retrouver l’espoir ? Nous sommes les bergers des humains en quête de bien-être. D’où l’importance pour chacun d’entre nous de faire des exercices d’encrage terre-ciel ainsi que d’avoir des outils de protection et de nettoyage pour ne pas prendre les miasmes énergétiques dont peut se charger le centre de soin.

En conclusion, comprendre que plus que l’outil , c’est nous, avec tout notre Amour que nous offrons en miroir à notre « autre ».

Théopie, qu’est ce que c’est ?

L’espace où se déploie notre profession de foi! Reconnaitre le guérisseur en soi et le faire partager !

Ensuite c’est être co-thérapeute : Apprendre et comprendre les divers outils par lesquels nous pouvons aborder la souffrance humaine! Proposer au « client » un mode d’abord de sa problématique adapté, en collaborant si nécessaire avec un autre soignant.

Accompagner comme un grand frère les nouveaux Thérapeute à Théopie, pour qu’ils puissent eux aussi réaliser et enraciner leurs choix. Dans un lieu adapté, sacré, respectant l’intimité où peuvent se décristalliser les bouchons énergétiques gênant la libre circulation des courants vitaux (canaux subtils qui traversent le corps, chargés d’élan de Vie) .

Laisser le temps aux jeunes thérapeutes de démarrer leur activité avant de se présenter au groupe afin qu’ils puissent prendre le temps de se définir. Enfin, ouvrir le lieu, à l’art, sous toutes ses formes, car c’est la créativité , la liberté qui nous amène à la joie, ressort important de guérison!

Visiter le site de Théopie en cliquant sur ce lien : THÉOPIE