Pourquoi l’ostéopathie cranienne

Pourquoi l’ostéopathie crânienne : pour soigner autrement la migraine, les céphalées, les vertiges, la douleur musculaire, la sciatique…

Pourquoi l’ostéopathie crânienne ? Eh bien voyez-vous, dans ma vie d’avant, j’étais médecin généraliste, je pouvais accompagner des patients pour des symptômes variés : migraine, céphalée, vertiges, mal de dos, douleur musculaire, sciatique, etc. J’avais une lecture scolaire du symptôme. Avec l’expérience et la maturité, ma pratique a changée. La médecine du sport m’a amenée à l’ostéopathie structurelle qui m’a fait glisser vers l’ostéopathie crânienne.
En apprenant l’ostéopathie structurelle, j’avais déjà un outil puissant pour repositionner un dos, une articulation, un membre. Soulager une migraine, des céphalées, un vertige, des douleurs musculaires, une sciatique, une entorse de cheville.
J’étais heureux d’accompagner un sportif dans ce réajustement. Les résultats étaient là. Aussi bien pour la migraine, la douleur de dos, la sciatique, l’entorse de cheville. Quand j’ai découvert l’ostéopathie crânienne, je suis passé dans un autre plan de soin. J’avais accès à la globalité (cette raison  qui m’a amené vers le soin alternatif par rapport à l’allopathie). Je pouvais toucher à la structure avec une vision globale et non plus segmentaire.

Pourquoi l’ostéopathie crânienne : pour corriger une partie dans la vision du Tout.

Là, je prenais ma responsabilité de thérapeute hollistique. Pourquoi traiter une cheville si le genou, la hanche et le bassin ne sont pas à l’aplomb. Cela ne tient pas ! Pourquoi corriger le corps physique sans interroger les autres corps : énergétique, émotionnel , mental , causal ?
J’ai passé longtemps ma vie professionnelle à aller à la cause, cela reste un de mes fils conducteurs. Il me parait aujourd’hui évident qu’on ne peut traiter une entorse de cheville sans ajuster le corps en amont. Qu’on ne peut traiter les vertiges ou les troubles de l’équilibre sans corriger la posture. Qu’on ne peut traiter une migraine sans réfléchir dans quelles conditions elle apparait.
Soulager des douleurs musculaires ou une sciatique sans repositionner la colonne des cervicales au bassin .

Pourquoi l’ostéopathie crânienne apporte un plus indéniable ?

Dans le registre d’un symptôme qui touche à plusieurs segments ou fonctions:

  • les troubles posturaux: genu valgum, genu varum, syndrome rotulien , ..
  • les céphalées: migraine, céphalées de tension,
  • les vertiges: vrais vertiges ou faux vertiges: trouble de l équilibre
  • mal de dos, quel qu’il soit , quand la colonne n’est pas alignée de bout en bout
  • mal de dos avec sciatique, et douleurs musculaires
  • entorse de cheville ou de genou chronique , quand le corps à pris un schéma toxique de compensation qui empêche toute cicatrisation efficace.

 Les meilleures indications en ostéopathie crânienne :

  • les troubles posturaux (cyphose, scoliose, hyperlordose)
  • les migraines
  • les vertige
  • le mal de dos
  • les douleurs musculaires
  • la sciatique
  • les entorses de cheville ou d’autres articulations, aiguës ou chroniques.

Osthéopathie cranienne Paul Alimi

Pourquoi l’ostéopathie crânienne ? Le plaisir de l’ostéopathe crânien est placé là!   Rendre fluide et stable, l’épais et l’inconstant
Remettre dans l’axe, le patient qui s’en est écarté. Lui faire prendre conscience de l’inscription dans le corps d’un message. Outil d’évolution vers un changement. L’entorse de cheville montrera une instabilité de son socle (ses valeurs,  ses croyances qui établissent notre compréhension de la vie). La douleur du dos et la sciatique montrera des peurs, venant plutôt du passé (dos). Les vertiges et les troubles de l’équilibre peuvent signifier aussi un flottement de son socle. Les céphalées et les maux de tête sont des fusibles qui démontrent un non lâcher prise et une non prise de conscience d’une attitude toxique.

Le rôle du thérapeute guérisseur

Donner des pistes au patient pour qu’il puisse prendre conscience du cadeau que lui fait le corps à travers le symptôme, la céphalée, la migraine, les douleurs musculaires, la sciatique, l’entorse de cheville…
Quand l’éclair de la compréhension nous parvient, alors la leçon de Vie est là ! Comment alors mettre en place les paliers de changements progressifs qui nous mèneront à une libération face à une croyance, une blessure, une émotion qui nous limitent ?
C’est la connaissance et le travail sur Soi du thérapeute qui seront gage de succès.