Osteopathie-cranienne-en-conscience-Paul-Alimi-Paris-16e

L’ostéopathie crânienne en conscience

Comprendre l’ostéopathie crânienne en conscience

Depuis quelques mois, je développe une consultation bien différente par rapport à l’enseignement universitaire que j’ai acquis. C’est l’ostéopathie crânienne en conscience. Ce processus de maturation est la synthèse des différentes disciplines étudiées et de courants de pensées philosophiques spirituels reçus. Je ne me sens en rien dépositaire d’une quelconque méthode avec l’ostéopathie crânienne en conscience, cela ne m’appartient pas. Je transmet juste ce que j’ai reçu afin de rayonner un savoir millénaire au service de l’Humain. Mon attitude avec l’ostéopathie crânienne en conscience est simple : accueillir complètement «la souffrance» du patient dans l’empathie. Percevoir à travers le symptôme, l’éclairage haut que nous avons à intégrer. L’affection est vue comme un outil d’évolution et de compréhension, un miroir reflétant notre problématique d’ici et maintenant.

Ne pas éteindre la plainte, l’écouter comme un lanceur d’alerte…..

Quelques exemples de l’ostéopathie crânienne en conscience afin de comprendre ma démarche….

Mme R. 65 ans, une ancienne patiente que je connais bien et qui me fait confiance, souffre depuis 2 mois d’une sciatalgie droite, elle boite et ne dort plus la nuit. Malgré une première séance son état empire. Très inhabituelle, cette situation m’interpelle ! Qu’est ce que vous vivez en ce moment ? Je suis en cours de divorce et cela se passe mal ! Mon ex mari (ancien amour d’enfance ) refuse de me donner une pension amiable il faut en passer par la justice ! Cela me rend triste. Le corps  m’indique une inflammation sur le trajet sciatique droit prédominant sur le méridien vésicule biliaire. La lecture haute montre que cet homme (le coté droit) du passé (le dos) lui inspire de la rancoeur (méridien VB). A cet instant tout le corps de Mme R. tremble comme pour indiquer sa résonance avec ce qu’elle entend. Elle se lève du lit d’examen, elle ne boite plus, elle n’a presque plus de douleur. Comme souvent le geste salvateur doit être accompagné par une prise de conscience du corps . Le message entendu, le symptôme peut s’estomper.

Mr D. colosse black de 40 ans et contrôleur ferroviaire se plaint de son épaule droite. Luxée, puis opérée celle ci c’est mise à faire parler d’elle progressivement jusqu’à entrainer des douleurs telles qu’elles conduisent à son éviction de son poste . En arrêt depuis 6 mois, il fait de multiples soins kinésithérapiques sans résultats. Que se passe t il depuis ces derniers mois dans votre vie ? Je suis séparé de ma femme et de mes 2 enfants depuis 1 an, je souhaite revenir et ma femme serait d’accord, seulement la peur de retrouver ces moments de conflits m’en empêche.
Avec la lecture de l’ostéopathie crânienne en conscience j’identifie l’action (symbolisée par l’épaule) de son côté Yang (droit) entravée par la peur ! Une part de lui même souhaite rentrer (sa part de père) une autre part ne veut pas (son enfant intérieur qui ne désire pas de conflits). Cette équation insoluble crée le gel de l’action. A ces mots, notre hercule se désarticule, il est comme hébété face à une réalité qu’il connaissait mais qu’il n’imaginait pas s’être impactée dans son corps. Le visage défait il reconnait en balbutiant que ce discours lui parle et répète ces mots en litanie : C’est incroyable, c’est incroyable…

La prise de conscience est venue grâce à l’ostéopathie crânienne en conscience, le corps peut lâcher son symptôme, il a été entendu!