Homme-médecine - Paul-Alimi

Homme médecine

De médecin du corps à Homme médecine.

Au début de ma pratique je m’employais à soulager les maux du corps, le mental était réservé au psy, le spirituel au prêtre. J’étais médecin du corps !

Aujourd’hui la Terre évolue, elle baigne les humains dans un champ énergétique nouveau dans lequel le système de soin doit s’adapter. Si auparavant on vivait ce que l’on croyait, aujourd’hui nous vivons ce que nous créons. Tout est possible, donc ! Nous pouvons imaginer le meilleur et le réaliser. Au mieux, les mots de maladie, hôpital, cancer, peuvent être rayés de notre vocabulaire. Nous sommes en « réharmonisation » vers notre nature originelle qui connait la santé parfaite.

Le thérapeute doit dénicher les croyances, injonctions extérieures, images de soi dévaluées qui nous enferment dans notre bulle et qui ne nous permet pas de vivre le meilleur futur possible.

Le médecin est devenu un Homme médecine (dans la tradition amérindienne, les Hommes médecine et les Femmes Médecine étaient des herboristes. Ils aidaient les gens à maintenir le corps en harmonie, les pensées saines et l’esprit pur).

Homme médecine plus qu’homme de la médecine.

Un homme médecine doit débusquer derrière l’histoire personnelle et médicale du patient, la pensée ou les croyances déviées qui l’ont entrainé vers sa pathologie. Car nous nous créons notre histoire médicale qui est le reflet dans le physique de nos corps subtils (notamment: émotionnel et mental). A cet effet, le clinicien doit lui même être parfaitement aligné (relié ciel et terre) et avoir fait une introspection profonde accompagné par un grand frère thérapeute plus évolué. La nature universelle de l’homme étant en chacun de nous, dépasser nos failles, gérer nos émotions, nous permettra de mieux les dépister chez l’autre et lui montrer un chemin possible ! Un homme médecine doit développé ses capacités d’intuition, de créativité, d’empathie pour entrer dans la bulle de l’autre, ressentir ses émotions, ses croyances, sans jamais rester dedans.
Montrer un chemin à travers qui on est , ETRE un miroir vers lequel « le client » peux se refléter et savoir qu’il est possible d’ouvrir des espaces !

Médecin énergétique vers Médecin quantique.

Cette sensibilité à percevoir l’autre par ses corps subtils c’est le médecin énergétique ! Plus récemment, en se servant des apports de la médecine quantique, il devient le médecin quantique. (La thérapie quantique grâce à des radiations, permet de rétablir le champ électromagnétique de l’information altéré par la pathologie, en ramenant ce champ dans un état stable. Pour ce faire, les émissions électromagnétiques employées sont à l’unisson avec les processus d’information énergétique de l’organisme vivant.)

La Terre est notre diapason, quand le son évolue, l’Humain change. Rester dans le son d’hier n’est pas juste à l’oreille. Il ne nous apporte plus les bonnes vibrations pour s’ajuster au monde d’aujourd’hui !